Decibel
danse urbaine : un homme danse le hip-hop

Sommaire

Les chorégraphies à faire en danse urbaine

Temps de lecture : 10 min

Découvrir la danse urbaine, c’est plonger dans un monde de rythme, d’expression et de liberté. Ces danses de rue, du breakdance au krump, offrent une fenêtre sur des cultures riches et dynamiques. Ces danses sont plus qu’un ensemble de mouvements ; elles sont un moyen de raconter des histoires, de connecter et de se libérer.

Sommaire

Introduction

Découvrez les chorégraphies clés de la danse urbaine, fournissant les bases pour débuter ou perfectionner votre pratique. Que vous cherchiez à maîtriser le popping ou à vous initier à la house dance, vous trouverez des conseils pratiques et des inspirations.

Définition de la danse urbaine

Ah, la danse urbaine ! Vous vous demandez peut-être ce qui se cache derrière ce terme, n’est-ce pas ? C’est simple, mais tellement riche en même temps. Imaginez les rues animées des villes, ces places où la créativité jaillit à chaque coin. La danse urbaine, c’est l’essence de ces espaces libres, transformés en véritables scènes ouvertes.

Née dans les quartiers effervescents et pleins de vie, elle représente un mélange explosif de genres, d’émotions et de mouvements. On parle ici d’un style de danse qui puise son inspiration directement dans la vie de tous les jours, les cultures locales et l’énergie collective des communautés. Elle se caractérise par sa spontanéité, son authenticité, et bien sûr, par son incroyable capacité à nous faire bouger, ressentir, et vivre l’instant présent.

La danse urbaine, c’est bien plus qu’une simple série de mouvements ; c’est un langage universel, une forme d’expression personnelle et collective qui traverse les barrières et les frontières. Que vous soyez à New York, Paris ou Tokyo, elle vous parle, vous interpelle et vous invite à rejoindre cette incroyable aventure humaine.

Alors, prêts à plonger dans cet univers vibrant et palpitant ? Suivez-nous, l’aventure ne fait que commencer !

Les différents types de danse urbaine

Origine de la danse urbaine

Avant de plonger dans le vif du sujet, revenons aux sources. La danse urbaine ? Un kaléidoscope de cultures et de mouvements, née dans l’effervescence des rues et des quartiers populaires américains. Ici, chaque pas, chaque saut raconte une histoire, celle d’une communauté, d’un instant, d’une révolte ou d’une célébration. C’est dans cet espace ouvert, loin des salles de danse traditionnelles, que la danse urbaine a pris ses racines, offrant un nouveau terrain de jeu pour l’expression de soi.

Présentation des principaux styles de danse urbaine

Maintenant, attachez vos ceintures, car nous partons à la découverte des joyaux de la danse urbaine, des styles qui font battre le coeur des rues :

Locking : Imaginez un instant suspendu, un mouvement arrêté en plein vol – voilà le locking. Ce style, c’est l’art de verrouiller ses mouvements brusquement avant de reprendre le cours normal de sa danse, le tout sur des rythmes funk. Le locking, c’est fun, expressif, et surtout, incroyablement dynamique. Un pur moment de théâtre dans la rue, où chaque danseur devient acteur de sa propre histoire.

Waacking : Plongez dans l’ère disco avec le waacking. Un style où les bras sont les stars, s’exprimant à travers des mouvements rapides et des poses dramatiques. Inspiré par les clubs des années 70, le waacking est une ode à l’expression et à la diversité, une danse qui raconte la liberté, l’identité et la résistance.

Voguing : Directement inspiré des poses des mannequins de Vogue, le voguing est une bataille stylisée, une compétition où l’élégance, la précision et l’attitude sont reines. C’est une forme de danse haute en couleur, qui célèbre l’identité et la culture LGBTQ+. Dans le voguing, chaque mouvement est un tableau vivant, une œuvre d’art en mouvement.

Hip-hop : On ne peut parler de danse urbaine sans évoquer le hip-hop, ce pilier, ce langage universel. Plus qu’un style de danse, le hip-hop est un mode de vie, une philosophie. Il se caractérise par une liberté de mouvement impressionnante, des pas au sol aux figures aériennes, le tout marqué par un rythme et une attitude sans pareil.

Chacun de ces styles raconte une partie de l’histoire de la danse urbaine, un univers où la liberté d’expression règne en maître. Que ce soit par un locking explosif, un waacking théâtral, un voguing stylisé ou le hip-hop emblématique, la danse urbaine est une invitation à partager, à vivre, à exprimer qui nous sommes. Prêt à entrer dans la danse ?

Le breakdance

Le breakdance, qu’est-ce que c’est ?

Plongeons au cœur de l’apprentissage du breakdance, cet art spectaculaire qui combine rythme, force et agilité. Le breakdance, ou b-boying/b-girling, est une conversation corporelle avec la musique, un dialogue où chaque mouvement a sa propre voix. Né dans les années 70, dans les rues de New York, ce style de danse urbaine est une véritable acrobatie au sol, un mélange éblouissant de figures, de passes et de freezes qui défient la gravité.

Le breakdance, c’est la liberté en mouvement. Imaginez-vous tourner sur votre tête, glisser sur un bras, figer votre corps dans l’air – chaque figure est une histoire, un combat, une expression de soi. Mais au-delà de l’aspect physique, le breakdance est une communauté, un esprit d’équipe, une famille. C’est un espace où l’encouragement et le respect mutuel règnent, où chaque danseur apporte sa propre énergie, son style unique.

Exemple de chorégraphie

Le Top Rock : Commencez debout, la musique prend le dessus. Le top rock, c’est votre introduction, votre moment pour prendre de l’espace, marquer le rythme. Deux pas en avant, deux pas en arrière, laissez vos bras accompagner le mouvement, librement, avec style.

Le 6-Step : Place au sol ! Asseyez-vous, une main au sol, l’autre en l’air. C’est le moment de dessiner un cercle avec vos pieds, en alternant les positions, créant ainsi les six étapes de base. Rappelez-vous, fluidité et rythme sont vos amis.

Le Freeze : Choisissez un moment, une pause dans la musique. C’est là que vous figez, littéralement. Que ce soit sur une main, en équilibre sur la tête ou avec un pied en l’air, le freeze est votre signature, votre instant de gloire. Pratiquez, trouvez votre équilibre.

Le Baby Freeze : Parfait pour les débutants. Asseyez-vous, placez une main sur le sol, le coude au niveau de votre hanche. Utilisez l’autre main pour l’équilibre. Soulevez vos pieds du sol, croisez-les et figez. Respirez, vous y êtes !

La sortie : Toute bonne chorégraphie a une fin. Levez-vous, ramenez le mouvement vers le haut, avec un dernier top rock, ou un simple pas glissé en arrière, avant de finir par une pose, votre pose, celle qui dit « c’était moi, et j’ai adoré chaque instant ».

Rappelez-vous, le breakdance est un voyage, pas une destination. Chaque chute, chaque glissade, chaque succès est une étape vers votre expression ultime. Soyez patient, pratiquez, et surtout, amusez-vous. La danse, c’est la joie de vivre, et le breakdance vous ouvre ses bras. Prêts à danser ?

danse urbaine : un homme danse le voguing

Le popping

Décrire le popping

Entrez dans l’univers électrique du popping, un style de danse urbaine où le corps semble dialoguer avec les beats de la musique par des saccades magiques. Imaginons un instant que chaque muscle de votre corps devienne un instrument, capable de créer une illusion de robots ou d’animations surnaturelles. Fascinant, non ? Né dans les années 70 en Californie, le popping se distingue par ses contractions musculaires rapides suivies de relâchements, produisant cet effet de pop ou de coup électrique.

Ce qui rend le popping si unique, c’est cette capacité à isoler et contrôler précisément différents groupes musculaires, depuis les bras jusqu’aux jambes, en passant par le torse et même le cou. C’est une danse qui joue sur les illusions d’optique, sur les effets de vague et de glissements fluides, sur les freezes abrupts. Mais au-delà de la technique, le popping, c’est un moyen d’expression, une manière de raconter une histoire, votre histoire, avec votre corps comme principal narrateur.

Exemple de chorégraphie

Prêt(e) à vous lancer dans une chorégraphie de popping ? Pas de panique, on commence en douceur. Voici une séquence basique pour débutants, conçue pour vous initier au plaisir du popping.

Le Fresno : Debout, les pieds à la largeur des épaules, commencez par ce pas fondamental. Laissez le beat guider vos mouvements. Poppez votre bras droit tout en décalant légèrement le poids de votre corps sur la jambe gauche, puis inversez. C’est le mouvement de base qui vous aidera à vous familiariser avec le concept de popping.

Les Waves : Introduisons un peu de fluidité. Tendez vos bras devant vous, paumes vers le bas. Imaginez maintenant une vague traversant votre bras gauche, passant par votre torse, puis sortant par votre bras droit. Ce mouvement ondulatoire nécessite de l’isolation et du contrôle, mais une fois maîtrisé, il est d’une beauté à couper le souffle.

Le Gliding : Pour ajouter un peu de magie, le gliding. Sur place, utilisez le pied gauche comme pivot et glissez le pied droit vers l’avant, puis ramenez-le. Alternez. L’idée est de créer une illusion de flottement, comme si vous glissiez sur la surface sans effort.

Le Robot : Amusons-nous un peu. Transformez-vous en robot. Chaque mouvement est saccadé, mécanique. Isoler chaque partie du corps lors du mouvement, en utilisant des stops nets pour accentuer l’effet robotique.

Le Hit : Finissons en beauté. Le hit est l’essence même du popping. Choisissez un muscle, contractez-le fortement puis relâchez. Cela peut être fait avec n’importe quelle partie du corps, mais commencez par les bras pour vous habituer à la sensation.

Le plus important dans le popping, comme dans toute danse, c’est de mettre votre âme dans vos mouvements. Ne vous inquiétez pas de la perfection. Explorez, expérimentez et surtout, prenez du plaisir. La danse est une célébration, et le popping vous offre un monde de possibilités à explorer. Alors, prêt(e) à faire popper votre monde ?

La house dance

Décrire la house dance

Bienvenue dans l’univers vibrant et énergique de la house dance, un style qui capture l’essence même de la liberté et de la joie de vivre. Imaginez-vous danser au cœur d’une fête sans fin, où chaque mouvement est une célébration de la vie. Née dans les clubs de Chicago et New York dans les années 80, la house dance est intrinsèquement liée à la musique house, avec ses rythmes entraînants et ses basses profondes.

Ce qui caractérise la house dance, c’est son incroyable fluidité et sa liberté de mouvement. Elle combine des pas glissés, des sauts légers et des mouvements du bassin et du torse, le tout sur des beats house hypnotiques. Mais ce n’est pas tout ; la house dance est aussi marquée par son influence du jazz, du funk, du disco, et même des danses africaines, offrant une richesse et une diversité de mouvements.

Exemple de chorégraphie

Prêts à plonger dans le rythme ? Voici une chorégraphie de house dance simple pour vous initier et vous faire ressentir l’énergie et la liberté de ce style.

Le Jacking : Le cœur de la house dance. Debout, commencez par bouger votre torse d’avant en arrière dans un mouvement fluide, comme si vous « jacketiez » avec votre colonne vertébrale. Ce mouvement de base vous aidera à entrer dans le groove de la house music.

Le Loos Legs : Ajoutez à cela un peu de jeu de jambes. Le loos legs consiste à plier légèrement les genoux et à faire pivoter les jambes de l’intérieur vers l’extérieur, en alternance, tout en maintenant le mouvement de jacking. Cela donne une sensation de fluidité et de légèreté à vos pas.

Le Pas de Base : Maintenant, intégrons un pas simple. Glissez votre pied droit vers l’arrière en pliant le genou gauche, puis alternez rapidement avec le pied gauche. Ce pas doit être léger, presque comme si vous jouiez avec le sol, tout en continuant votre jacking.

Les Shuffles : Pour un peu plus de dynamisme, essayez les shuffles. En position debout, faites glisser un pied vers l’extérieur tout en ramenant l’autre pied à sa rencontre, puis inversez. Ce mouvement rapide et fluide est parfait pour explorer l’espace autour de vous.

Le V-Step : Finissons avec le V-step. Imaginez dessiner un « V » avec vos pieds. Commencez par éloigner les pieds l’un de l’autre en diagonale, puis ramenez-les ensemble. C’est un mouvement joyeux et expansif, qui exprime pleinement la liberté de la house dance.

N’oubliez pas, la clé de la house dance est de se laisser aller à la musique, de ressentir le beat dans chaque fibre de votre être. Il n’y a pas de mauvaise manière de danser la house, tant que vous bougez avec votre cœur. Laissez la musique vous guider, explorez ces mouvements, et surtout, amusez-vous. La house dance est une invitation à célébrer, à exprimer votre joie et votre liberté. Alors, prêt(e) à danser comme si personne ne regardait ?

Le krump

Décrire le krump

Bienvenue dans l’univers explosif et émotionnel du krump, un style de danse qui va bien au-delà du simple mouvement. Imaginez une danse qui canalise l’énergie brute, la passion, et les émotions les plus intenses – c’est le krump. Né dans les rues de Los Angeles au début des années 2000, le krump est une réponse artistique aux tensions et aux défis sociaux, un moyen d’expression puissant où la colère, la joie, la tristesse se transforment en art.

Le krump est caractérisé par ses mouvements rapides, sauvages, et parfois agressifs, offrant un spectacle visuel impressionnant. Il s’agit d’une danse très physique, où le corps entier est mis à contribution : visages expressifs, mouvements des bras puissants, stomps, et chest pops. Mais au cœur du krump, il y a une histoire, un message, une voix qui veut être entendue.

Exemple de chorégraphie

Prêt(e) à libérer votre énergie ? Voici une chorégraphie de krump de base pour vous aider à débuter et à ressentir la puissance de cette danse.

Le Stomp : Commencez par le stomp, un mouvement fondamental du krump. Il s’agit d’un coup de pied au sol puissant, comme pour marquer votre territoire. Le stomp est votre base, votre ancrage, il établit le rythme et l’intensité de votre danse.

Le Chest Pop : Intégrez le chest pop. En utilisant votre torse, réalisez un mouvement rapide vers l’avant, comme si vous repoussiez quelque chose avec votre poitrine. Ce mouvement exprime la force, le défi, c’est le cœur battant de votre chorégraphie.

Les Arms Swings : Ajoutez des arms swings, des mouvements larges et circulaires des bras, comme si vous libériez toute votre énergie autour de vous. Les arms swings sont votre espace d’expression, où chaque rotation raconte une partie de votre histoire.

Le Jabs : Le jab, un mouvement rapide et percutant du bras, comme si vous lanciez un coup. Le jab est direct, précis, un éclair dans la nuit. Il représente votre combat, votre résilience.

L’Expression faciale : Le krump est aussi une danse du visage. Laissez vos émotions se peindre sur votre visage, que ce soit par un cri, un regard intense, ou un sourire. Votre visage est le miroir de votre âme dansante.

Le Freestyle : En krump, le freestyle est essentiel. Après avoir pratiqué ces mouvements, laissez la musique vous emporter. Le krump est personnel, intime. C’est le moment de raconter votre histoire, d’utiliser votre corps comme un pinceau sur la toile de la vie.

Le krump est une danse de l’expression pure, un langage corporel qui va au-delà des mots. N’ayez pas peur de l’intensité, d’explorer vos émotions les plus profondes. Chaque mouvement, chaque geste est une affirmation de soi, une déclaration d’existence. Alors, respirez profondément, laissez votre cœur parler, et krumpz !

danse urbaine : un homme fait du breakdance

Conclusion

La danse urbaine, riche en styles et en histoire, offre une voie d’expression unique et puissante. Du breakdance au krump, chaque genre illustre la diversité et l’énergie des cultures de rue. Ces danses permettent d’explorer l’expression personnelle à travers le mouvement, offrant à la fois un défi et une joie.

Apprendre ces chorégraphies, c’est s’ouvrir à un monde de créativité et de connexion, renforçant la confiance en soi et la maîtrise corporelle. Chaque pas, chaque mouvement raconte une histoire, votre histoire, sur des rythmes captivants qui invitent à la liberté et à l’expression.

Dansez comme vous le souhaitez avec DECIBEL

Si vous êtes séduit par l’idée d’allier danse et cardio, DECIBEL® est l’endroit rêvé pour vous ! Immergez-vous dans des sessions de 45 minutes alliant danse et conditionnement physique, conçues pour améliorer votre endurance et tonifier vos muscles.

Découvrez un monde de chorégraphies énergiques et variées, baigné dans un esprit de camaraderie. Sous la houlette de nos coachs dynamiques, affinez progressivement vos abdominaux, vos cuisses et vos fessiers, le tout dans une ambiance boostée par des rythmes entraînants et une lumière apaisante.

Chez DECIBEL®, le plaisir est au cœur de l’expérience !

Partager

Tagged

Decibel